J’ai trébuché sur une perle sauvage
Dont les reflets irisés rappelaient de lointains paysages
Seule une microfêlure indiquait qu’un jour elle avait croisé la route d’une ordure
Ensablée dans la mélancolie
Toutes les audaces et les risques devaient être entrepris
Lui choisir un écrin ?
La sertir pour qu’elle retrouve son éclat ?
Devenir son joaillier et lui montrer son destin ?
Révéler que son âme et son aura sont incomparables à sa délicate apparence ?
Avouer que sa présence et ses mots abolissent le temps ?
Susurrer qu’elle sera rattrapée par le bonheur ?
La dépeindre avec les couleurs qu’elle ne voyait pas ?
Travestir la vérité pour l’hypnotiser ?
Les mots coulèrent en un filet de confessions
Destiné à épurer ses émotions
Demain fut un nouveau départ